Outre mesures et programmes radio

Maps, timelines, radio programmes, exhibition project curated by Ala Younis, for La Galerie, Contemporary Art Center of Noisy-le-Sec. 27.5-23.7.2011

MAHA MAAMOUN

Maha Maamoun
Domestic Tourism II [Tourisme intérieur II], 2009
Projection vidéo, 62 min.
Courtesy de l’artiste
Édition de 5000 cartes postales, 11 x 13,5 cm
Production La Galerie, Centre d’art contemporain


MAHA MAAMOUN  
Née en 1972, vit et travaille au Caire

À travers la photographie et la vidéo, Maha Maamoun explore et interroge l’imagerie touristique du Caire où elle vit et travaille. 

Sa vidéo Domestic Tourism II (2009), 62 min, réunit une collection de scènes extraites de films égyptiens mêlant tous les genres – policier, comédie sentimentale, drame historique, science-fiction – etc, tournées face aux pyramides comme décor de fond. Montée par ordre chronologique avec un début, un milieu et une fin (à l’instar d’un long métrage de fiction), son agencement n’est cependant pas linéaire, puisque la temporalité suit une forme pyramidale : la moitié utilise à rebours des extraits allant deWe are Seeing Rough Times [Nous assistons à des temps difficiles] d’Umar Abdel-Aziz (2005) à Ismail Yasin on a Trip to The Moon [Ismail Yasin en voyage sur la lune] d’Hamada Abdul-Wahab (1959), tandis que l’autre moitié remonte par ordre croissant vers notre époque.

Les variations d’intensité dramatique d’une scène à l’autre traduisent les changements s’opérant progressivement au sein de la société égyptienne, qu’ils soient politique, économique ou social. Le caractère immuable des pyramides contraste avec la diversité des « usages » et des lectures qui en sont faits suivant les époques, traduits à travers les dialogues des personnages. Considérés comme l’une des sept « merveilles du monde », ces vestiges de la civilisation égyptienne antique constituent tout à la fois un haut lieu touristique et un emblème national. Véritables icônes peuplant cartes postales et autres supports touristiques et historiques, figées dans un perpétuel passé, les pyramides agissent ici comme « marqueur » de l’évolution du pays tout entier.

Working with photography and video, Maha Maamoun explores and challenges the tourist image of Cairo, where she lives and works.

Her video Domestic Tourism II (2009), 62’, brings together scenes from a variety of Egyptian films, including thrillers, romantic comedies, historical dramas, science fiction and so forth; scenes that are shot against the backdrop of the Pyramids. Edited in chronological order with a distinct beginning, middle and end (much like a feature-length, narrative film), this compilation is in no way linear. Temporally, the video is constructed in the form of a pyramid: one half of it uses film fragments that move downward in time – from We are Seeing Rough Times, directed by Umar Abdel-Aziz (2005), to Ismail Yasin on a Trip to The Moon, directed by Hamada Abdul-Wahab (1959) – and the other half “ascending” back to our time. The variations in dramatic intensity from one scene to another give expression to ongoing political, economic and social changes within Egyptian society. Here the immutability of the Pyramids contrasts with the “uses” and interpretations made of them at different periods and embodied in the dialogues between the characters. As one of the “Seven Wonders of the World” these vestiges of the civilization of ancient Egypt are at once a tourist hub and a national emblem. Fossilized in a perpetual past, these icons of postcards and other tourist and historical material function as a “marker” for the development of the country as a whole.

Read artist statement on Universes in Universe (http://universes-in-universe.org/eng/nafas/articles/2009/maha_maamoun)

Advertisements

Filed under: 1, artists